Conduite somnolente et conduite en état d’ivresse : dans quelle mesure sont-elles similaires ?

    Sleep Foundation

    Danielle Pacheto, University of B.C. and Dr Anis Rehman, Endocrinologist

    Au moins 50 % des adultes américains admettent avoir conduit en état de somnolence. Pas moins de 20 % des personnes se sont en fait endormies au volant1 au cours de l’année écoulée, et un conducteur sur 252 déclare s’être endormi au volant au cours du dernier mois.

    La somnolence au volant est responsable d’un pourcentage important d’accidents de la route, mais elle ne reçoit pas autant d’attention que la conduite en état d’ébriété. Ces dernières années, les experts ont appelé à une attention accrue au problème de la conduite en état de somnolence ou de fatigue.