Heures à haut risque de fatigue

    National Safety Council

    41% travaillent à des heures à haut risque, pendant la nuit ou tôt le matin. Vous n’avez pas besoin d’être un travailleur par quarts pour être à risque de fatigue liée à l’horaire de travail. Tout individu, travaillant, même occasionnellement, la nuit (entre 21h et 6h) ou tôt le matin (entre 3h et 7h) peut être à risque de fatigue. Non seulement ils travaillent contre leur horloge biologique naturelle, mais ils ne se reposent probablement pas correctement. La dette de sommeil peut s’accumuler plus rapidement que nous ne le pensons. Après dix jours de perte de deux heures de sommeil par jour, nos performances sont similaires aux effets de sauter une journée entière de sommeil.